LE KIAI

Le KIAI (気合),utilisé dans les arts martiaux, est la concentration audible de toute l’énergie du pratiquant dans un seul mouvement. Ce cri énergétique, spontané, est utilisé notamment pour marquer une volonté d’action, ou bien pour perturber la concentration de l’adversaire.

Il est composé des Kanji :

- qui se lit «KI» , et désigne l’énergie interne, l’âme, l’esprit, la volonté…

- qui se lit «AI» (contraction de «awasu») réunir.

DSC_0091

Le KIAI est donc une «extension énergétique» de l’extériorisation d’un «cri interne», du souffle-énergie KI (kokyu-ryokyu) accompagnant un mouvement martial.

Selon les directions de l’action et le niveau de l’expert, le KIAI peut varier de son (prendre des tonalités différents) mais il est toujours spontané et vient du HARA le ventre, qui est le réservoir de notre énergie appelé « océan énergétique ».

HaraHARA

Le KIAI peut être aussi silencieux et prend le nom alors de KENSEI.

La maîtrise du KIAI, le KIAI JUTSU(気合) , demande une bonne connaissance et un bon contrôle de l’appareil respiratoire et des muscles de l’abdomen. Le KIAI JUTSU développe donc la force, la durée et la maîtrise de la respiration et apprend à canaliser ses énergies.

Dans les KATA () des GENDAI BUDO (現代武道) – BUDO modernes tel que le KARATE DO par exemple – le cri sonore SAKEBI  (叫び) prémédité, imposé qui accompagne certaines techniques n’est pas un KIAI au sens étymologique du terme, mais plutôt une obligation plus technique qu’énergétique.

DSC_0029